Livres récents: Voyage au pays des Ouïghours

Chine : Ouïgours et disparitions en masse. Génocide ou ethnocide ? PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 
Dimanche, 25 Octobre 2009 22:36

Chine : Ouïgours et disparitions en masse. Génocide ou ethnocide ?

Pas un ! Je dis bien : pas un qui ne m’ait dit : “Je n’ai plus de nouvelles de mon frère.” “J’ai trois amis qui ont disparu!” “J’ai deux amis d’enfance qui ont disparu. Leurs familles deviennent folles !” (Il faut vous dire dire que je suis en train de recueillir des témoignages).

Ils parlent des récentes disparitions survenues après les événements de juillet à Urumqi.

Entendant cela, impossible de ne pas faire le rapprochement avec les événements de Guldja (Turkestan chinois) - les derniers événements “graves” avant ceux d’Urumqi, et très gravement réprimés au Turkestan, comme ceux d’Urumqi, survenus en février 1997 : des disparitions similaires avaient été signalées.

Lire la suite...
 
La Chine accusée de "disparitions forcées" au Xinjiang, après des rafles systématiques visant les Ouïgours PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 
Mercredi, 21 Octobre 2009 20:09
chinaexecution

Se livrant à un exercice inédit de transparence, les autorités chinoises avaient autorisé la presse étrangère à se rendre à Urumqi, le chef-lieu de la province à dominante musulmane du Xinjiang, au lendemain des sanglantes émeutes survenues en juillet, qui ont fait, selon Pékin, 197 morts.

Une manifestion de Ouïgours, minorité musulmane et turcophone, avait dégénéré le 5 juillet. Des groupes de Ouïgours s'en étaient pris à des Hans, tuant, saccageant et pillant, aux abords de magasins et d'habitations. Les causes de cette violence restent incertaines. Les journalistes occidentaux avaient pu en tout cas recueillir des témoignages, assez librement. Les autorités chinoises s'empressaient même de leur fournir des lignes Internet et autre assistance technique.
Ce que les médias étrangers n'ont pas été autorisés à voir, en revanche, ce sont les événements consécutifs à ces émeutes de rue : des rafles massives, menées par l'armée et la police chinoises, visant la population ouïgoure masculine de façon indiscriminée. Une répression que les autorités chinoises se sont employé à recouvrir d'une chappe de plomb.

Lire la suite...
 
Répression silencieuse au Xinjiang PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 
Mercredi, 21 Octobre 2009 20:03

Plus de trois mois après les émeutes interethniques entre Hans et Ouïghours dans la province chinoise, plusieurs personnes viennent d'être condamnées à mort. L'organisation Human Rights Watch parle également de dizaines de disparitions.

Le processus devient habituel. L'arrivée au Japon de Rebiya Kadeer, la chef de file des Ouïghours en exil, pour une tournée de dix jours, a déclenché la colère de Pékin. Les autorités chinoises accusent en effet cette femme de 62 ans d'être une«terroriste» et d'avoir fomenté les émeutes interethniques de juillet dernier à Urumqi, au Xinjiang.

De son côté, l'ancienne businesswoman devenue la coqueluche des médias occidentaux, a dénoncé à Tokyo la répression du pouvoir central communiste dans la province du nord-ouest de la Chine: «Selon les informations dont nous disposons, plus de 10.000 Ouïghours ont été arrêtés et emprisonnés entre le 5 juillet et le 1er octobre. Mais combien sont morts ou ont été tués, combien sont encore en prison, personne ne le sait»

Lire la suite...
 
Guantanamo devant la Cour suprême, une première pour le gouvernement Obama PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 
Mardi, 20 Octobre 2009 18:19

WASHINGTON — La Cour suprême des Etats-Unis va se pencher pour la première fois depuis l'arrivée de Barack Obama à la Maison Blanche sur la question des détenus de Guantanamo, à qui elle a toujours donné raison depuis 2004 contre son prédécesseur George W. Bush.

La plus haute juridiction des Etats-Unis a accepté mardi de se saisir de la requête déposée par des Chinois ouïghours emprisonnés à Guantanamo depuis près de huit ans bien que blanchis depuis des années de tout fait de terrorisme et qui demandent à être libérés sur le sol américain.

C'est la quatrième fois qu'elle décide de se prononcer sur les limites légales de la "guerre contre le terrorisme" entamée par George W. Bush au lendemain des attentats du 11-Septembre et dont Guantanamo est devenu le symbole le plus controversé.

Lire la suite...
 
Visite de la dissidente ouïghoure Rebiya Kadeer au Japon,"fort mécontentement" de la Chine PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 
Mardi, 20 Octobre 2009 12:00
La Chine a exprimé mardi son "fort mécontentement" face à la visite au Japon de la dissidente ouïghoure en exil Rebiya Kadeer, contre laquelle elle a protesté auprès de Tokyo.
"La Chine exprime son fort mécontentement", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Ma Zhaoxu, en précisant que Pékin avait "émis une protestation auprès de la partie japonaise".
Rebiya Kadeer est arrivée mardi au Japon pour une visite de dix jours consacrée à la question des droits de l'Homme en Chine.
Des universitaires l'ont invitée à donner une série de conférences dans l'archipel, sur les conditions de vie des minorités ethniques et des femmes en Chine. Ils ont assuré que Mme Kadeer ne mènerait au Japon aucune activité politique.
Lire la suite...
 
<< Début < Préc 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 Suivant > Fin >>

Page 27 de 30