Livres récents: Voyage au pays des Ouïghours

Après l'attaque de Kunming, des Ouïghours paient les pots cassés PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 07 Mars 2014 09:32
kunming
Au moment où l’attaque sanglante, survenue samedi 1er mars dans le sud-ouest de la Chine, était attribuée par les autorités chinoises à des terroristes de la minorité ouïghour, certains Chinois se sont empressés d’appeler à la réconciliation sur les réseaux sociaux. Mais d’autres se sont laissés tenter par l’amalgame. Et des Ouïghours commencent à en payer le prix.
Lire la suite...
 
Quelle est l’origine de la violence des musulmans ouïgours en Chine ? PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 07 Mars 2014 09:24

urumqi-2009.xingjiang0

Les autorités chinoises ont arrêté, lundi 3 mars, trois suspects après la tuerie au couteau de Kunming du samedi 1er février dans laquelle 29 personnes ont été tuées et plus de 130 blessées, perpétrée selon elles par des« séparatistes » musulmans ouïgours de la province autonome du Xinjiang.

Lire la suite...
 
Communiqué de presse : L’attaque meurtrière à Kunming attribuée aux séparatistes ouïghours PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 02 Mars 2014 15:03

Nous sommes très préoccupés par l'escalade de la violence entre le gouvernement dictatorial chinois et le peuple Ouïghour.

Nous condamnerons toute sorte de violence que ce soit: ce type de violence à Kunming contre les civiles, et la violence de l'Etat chinois qui se manifeste au quotidien chez le peuple Ouïghour.

Afin de sortir du paradoxe de l'œuf et de la poule, nous demandons à la Chine d’arrêter la répression et de privilégier le dialogue pour trouver une solution pacifique aux revendications des Ouïghours.

 

L'AOF

 
La Chine sous le choc après le massacre de la gare de Kunming PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 02 Mars 2014 14:59
L'attaque, qualifiée de « terroriste » par les agences d'Etat, a eu lieu dans la gare de Kunming, dans le sud-ouest du pays.

L'assaut mené samedi soir vers 21 heures 30 par un commando armé de couteaux sur des passagers de la gare de Kunming, la capitale du Yunnan dans le sud-ouest du pays, a plongé la Chine dans l'horreur. 29 personnes sont mortes dans cette attaque et près de 130 ont été blessées.

Quatre des attaquants, dont une femme, ont été tués par la police. Une autre femme aurait été arrêtée. D'autres assaillants se seraient possiblement enfuis. Une partie des victimes se trouvaient dans le hall où s'achètent les billets de train, un lieu dépourvu des contrôles de sécurité qui régissent les accès aux gares en Chine.

D'autres ont été blessés sur l'esplanade de la gare, qui est au centre de la ville. Les témoins interrogés par la presse chinoise racontent avoir vu surgir des assaillants vêtus de noir, le visage pour certains couvert d'un masque, et armés de long couteaux et de sabres, tuant souvent d'un coup leurs victimes, sans hésiter et de manière très rapide.

Lire la suite...
 
La Chine inculpe de «séparatisme» un économiste ouïghour PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 26 Février 2014 21:57

Un éminent intellectuel ouïghour arrêté le mois dernier à Pékin a été inculpé de «séparatisme», a annoncé mercredi son épouse, une charge lui faisant encourir une longue réclusion, voire la peine capitale.

«L'accusation de séparatisme ne repose sur rien. Mon mari est tout simplement un professeur d'université», a déclaré par téléphone à l'AFP Guzaili Nu'er, la femme d'Ilham Tohti.

Le professeur Tohti est connu pour dénoncer la répression visant les habitants de sa région d'origine, le Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine.

Lire la suite...
 
<< Début < Préc 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 Suivant > Fin >>

Page 11 de 30