Livres récents: Voyage au pays des Ouïghours

ANNONCE DE CONFERENCE : Le droit à la langue maternelle des Ouïghours en Chine Perspectives, défis et objectifs PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mardi, 18 Février 2014 12:04

Communiqué de presse – Pour diffusion immédiate
05 février 2014
Contact : World Uyghur Congress http://www.uyghurcongress.org
0049 (0) 89 5432 1999 ou  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
En France:  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Le Congrès Mondial Ouïghour (CMO) a l’honneur d’annoncer qu’il tiendra une Conférence le 21 février 2014 à Paris, France, intitulée « Le droit à la langue maternelle des Ouïghours en Chine – Perspectives, défis et objectifs ». Cet événement

coïncidera avec le 15ème anniversaire de la Journée Internationale de la Langue Maternelle de l’UNESCO, et se tiendra en collaboration avec l’Organisation des Nations et des Peuples non représentés (UNPO), le Centre PEN International Ouïghour

et le Centre PEN International français. La Conférence réunira divers participants pour examiner la situation à laquelle est confrontée la langue ouïghoure dans la République populaire de Chine (RPC). La Conférence aura lieu à l’endroit et à l’horaire suivants :

 

Centre de Conférences Capital 8

32 rue Monceau – 75008 PARIS

9:30 – 13:30

 

L’objectif du CMO est de réunir experts, spécialistes, représentants d’ONG et autres participants pour examiner la situation à laquelle la langue ouïghoure doit faire face aujourd’hui en RPC afin d’identifier les problèmes qui se posent, les stratégies envisageables, les défis à surmonter et les objectifs à atteindre en vue d’une amélioration future et de la sauvegarde de la langue. La date de la Conférence a été fixée tout spécialement au 21 février 2014 pour qu’elle coïncide avec le 15ème anniversaire de la Journée Internationale de la Langue Maternelle de l’UNESCO, et pour tirer parti de cette journée importante afin de souligner les menaces auxquelles la langue ouïghoure doit actuellement faire face.

La Conférence sera suivie d’une manifestation sur le thème « Laissez-moi parler ma langue maternelle », qui démarrera place de la Résistance à PARIS et qui se terminera devant l’UNESCO, aux lieux et heures suivants :

 

Chinese Embassy

11 Avenue George V

75008, Paris



UNESCO

7 Place de Fontenoy

75007, Paris


14 H – 18 H


La langue ouïghoure doit faire face à une situation de plus en plus difficile pour sa survie en RPC. Dans un contexte où le mandarin est de plus en plus dominant et où la politique officielle vise à reléguer le ouïghour à l’état de folklore par le biais de trompeux « programmes d’éducation bilingues », les Ouïghours se rendent compte que, de ce fait, la survie de leur langue est gravement menacée. On en donnera comme exemple les mesures restrictives et souvent discriminatoires qui sont appliquées en RPC, tout particulièrement au Turkestan Oriental, où les Ouïghours et leur langue sont les plus implantés.

Les difficultés que rencontre la défense de la langue ouïghoure sont bien mises en évidence par le traitement réservé à M. Abduweli Ayup, qui languit actuellement en prison pour avoir « illégalement recueilli des dons pour le fonctionnement d’écoles de langue ouïghoure » au Turkestan Oriental. Avant son arrestation et sa détention, où, selon certains rapports, sa santé se détériore, c’était un promoteur très actif de la langue ouïghoure, et il avait subi de façon répétée des tracasseries et des intimidations de la part des autorités chinoises. Il se rendait parfaitement compte que la politique officielle de l’Etat chinois, consistant à éliminer la langue ouïghoure de l’enseignement, obérait dramatiquement l’avenir et la richesse de la langue.

La poésie, la littérature et l’érudition des Ouïghours possèdent une grande variété et un aspect d’expérimentation avec la langue. Cette langue a développé ses richesses grâce à des siècles de contact culturel et linguistique du fait de sa position sur la fameuse Route de la Soie reliant l’Orient à l’Occident, et le Nord au Midi de toute l’Eurasie. La langue ouïghoure a également subi l’influence des diverses religions qui ont successivement irrigué la région, y compris le chamanisme, le tengrisme, le manichéisme, le nestorianisme, le bouddhisme, et aujourd’hui l’islam, qui continue à enrichir la langue contemporaine.

Il est important que la communauté internationale soit bien informée de ces questions, afin de pouvoir trouver des solutions pragmatiques et applicables face à ces menaces, avant que la langue ne soit gravement mise en danger. Nous espérons donc que cette Conférence interpellera et informera les participants sur ces grands problèmes et sur les obstacles rencontrés, tout en formulant des stratégies de promotion et de défense, pour contribuer à conserver et à maintenir la langue ouïghoure.

Les personnes désireuses de s’inscrire sont priées de prendre contact avec le CMO  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ou avec l’Association des Ouïghours de France (AOF)  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .

Les représentants des médias sont priés de prendre contact avec le Président de l’AOF, M. Erkin ABLIMIT (06-19-20-47-20).

Mise à jour le Mardi, 18 Février 2014 12:16