Livres récents: Voyage au pays des Ouïghours

Une série d’attaques à l’explosif fait 50 morts PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Samedi, 27 Septembre 2014 09:36
2609-Chine
Des soldats montent la garde à la préfecture d'Hotan, au Xinjiang, le 3 août 2014 - AFP/China out

Une série d'attaques à l'explosif a eu lieu dans la préfecture de Luntai dimanche 21 septembre à 17 heures, selon Tianshan Wang, le site du journal officiel de la région autonome du Xinjiang (RAX). Luntai se trouve au cœur de la région, à 360 kilomètres au sud-ouest d'Urumqi, la capitale du Xinjiang.

Ces événements interviennent alors que l'universitaire ouïghour Ilham Tohti est passé en jugement à Urumqi les 17 et 18 septembre. Le 23, la nouvelle de sa condamnation à la prison à vie pour crime “séparatiste” a été annoncée.

La police de la région a annoncé hier que ces attaques se sont déroulées en divers endroits : devant un magasin du centre-ville, au marché et au commissariat de police du bourg de Yangxia, enfin au commissariat du canton de Tierekebazha. Selon un communiqué de la police, 50 personnes sont mortes, dont 40 “terroristes”, dans des échanges de tirs ou par suicide, ainsi que 6 civils et 4 policiers. 54 civils ont été blessés, dont 32 Ouïghours.

Un responsable identifié

Un jeune Ouïghour, Memetituersun, qui est décédé, a été reconnu comme l'émeutier principal. “Il a rassemblé les personnes au travail dans les chantiers et a organisé les attentats”, rapporte dans un autre articleTianshan Wang. Le site précise que “Memetituersun ne mangeait pas à la maison, car il trouvait que ses parents, tous les deux fonctionnaires dans la région, n'avaient plus la dignité de préparer de la nourriture halal. Il était même absent aux funérailles de son père. Il n'était pas présent au mariage de son frère car ce dernier avait choisi de faire un mariage civil.”

Le site Tianshan Wang indique également que, le même jour, les autorités de la région ont pris des sanctions contre 17 fonctionnaires ouïghours pour leur responsabilité dans des émeutes qui ont eu lieu fin juillet dans la préfecture de Yarkand.

Série d'incidents

Le site d'information Zhongguo Xinwen Wang signale par ailleurs que les accusés de l'attaque du 1er mars dernier dans la gare de Kunming, capitale du Yunnan, dans le sud-ouest de la Chine, ont été jugés le 12 septembre. Ce jour-là, 5 Ouïghours avaient attaqué à l'arme blanche des civils, tuant 31 personnes et en blessant 141. Trois Ouïghours ont été condamnés à la peine de mort, une autre à la prison à vie, pour les crimes terroristes.

Plusieurs autres émeutes en rapport avec des Ouïghours ont eu lieu au cours de cette année, rappelle le Takungpao, quotidien hongkongais proche de Pékin. En mai 2014, une explosion dans un marché à Urumqi a entraîné la mort de 31 personnes et fait 94 blessés. En avril, la gare sud d'Urumqi a connu des affrontements, dans lesquels 3 civils avaient été tués et 79 blessés. En février, un groupe d'Ouïghours a attaqué la police de la préfecture d'Uqturpan, 3 personnes se sont suicidées au cours de l'incident. En janvier, au centre de la préfecture de Xinhe, une série d'explosions avait entraîné au moins 9 morts, dont celle d'un civil.

 

source: http://www.courrierinternational.com/article/2014/09/26/une-serie-d-attaques-a-l-explosif-fait-50-morts

Mise à jour le Samedi, 27 Septembre 2014 09:39