Livres récents: Voyage au pays des Ouïghours

Réponse des Ouïghours à Al Qaïda PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 19 Juillet 2009 00:00
Nous apprenons qu’Al Qaïda Maghreb vient de découvrir une nouvelle cause, celle des Ouïghours, et annonce son intention de soutenir les Ouïghours en attaquant les Chinois qui travaillent sur les chantiers du Maghreb.

Nous disons à Al Qaïda : merci mais non merci !

Merci pour nous avoir enfin découverts. Merci aussi d’avoir, ce faisant, montré au monde que nous n’avions jusqu'à présent pas existé pour vous et donc d’avoir prouvé que la cause ouïghoure, contrairement à ce que certains voudraient faire croire, n’a jamais eu quoi que ce soit à faire avec Al Qaïda.

Mais nous voulons aussi que les choses en restent à ce qu’elles étaient. Non merci, donc. Nous ne voulons pas de relations avec une organisation qui se cherche des causes pour se livrer à une violence aveugle et gratuite. Les Ouïghours de Guantánamo ont déjà payé par des années de détention et le choix entre l’incertitude d’un exil à vie et un sort encore moins enviable aux mains des Chinois les soupçons infondés (ils en ont été acquittés depuis longtemps par les Etats Unis) de liens avec Al Qaïda. Nous ne voulons pas que ces mêmes soupçons, qui ne manqueront pas d’être alimentés par les autorités de Pékin, viennent maintenant peser sur l’ensemble du peuple ouïghour, détruire le soutien qu’il est en train de susciter dans la communauté internationale et nuire à sa cause. Plus encore, victimes nous-mêmes de crimes, nous ne voulons pas que d’autres crimes soient commis prétendument en notre nom.

Les travailleurs chinois du Maghreb, exploités par les compagnies quasi-esclavagistes de leur pays au même titre que les jeunes Ouïghours recrutés de force pour aller travailler dans les usines des provinces côtières chinoises, sont des victimes innocentes. Menacer les intérêts économiques chinois pour faire entendre raison aux autorités chinoises, de la même façon que la Chine prend des mesures de représailles contre les pays et compagnies qui prennent des positions qui lui déplaisent, est une chose. S’en prendre à la vie d’humbles travailleurs qui s’exilent pour survivre en est une autre et elle est inacceptable.

Non merci Al Qaïda. Si vous voulez vraiment nous aider, n’invoquez pas notre nom. Abstenez-vous plutôt d’acheter des armes et autres produits chinois !

Voir aussi: UAA and WUC condemn Al Qaeda statement