Livres récents: Voyage au pays des Ouïghours

Parlement européen: "Nous sommes concernés par les événements récents en Chine où douze personnes ont été condamnées à mort ..." PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mardi, 20 Octobre 2009 09:06

Le Président du Parlement européen lance un appel à l'abolition de la peine de mort

Communication du Parlement européen du 19 octobre 2009 - Coopération et Europe / Santé et social

Un appel pressant en faveur de l'abolition de la peine capitale a été lancé par le Président du PE, Jerzy Buzek, dans son allocation d'ouverture de cette session plénière à Strasbourg, avec une référence à la Journée européenne contre la peine de mort.
Le Président Buzek a rappelé que le 10 octobre était la Journée Mondiale contre la peine de mort et a réaffirmé l'engagement de l'Union européenne et du Parlement pour l'abolition de la peine capitale : " Nous demandons à tous les pays qui continuent d'appliquer la peine de mort de l'abolir ou, dans l'attente d'une abolition totale, d'établir un moratorium sur les exécutions et les condamnations à mort ".
Il a noté avec regret que la peine de mort était toujours en application dans un seul pays européen - la Biélorussie - et a critiqué des cas récents en Iran, en Chine et aux Etats-Unis :
" Nous condamnons l'utilisation de la peine de mort en Iran et sommes particulièrement inquiets du sort des Iraniens détenus suite à l'élection présidentielle contestée de juin dernier et qui ont récemment reçu la peine de mort ", le Président a dit.

" Nous sommes concernés par les événements récents en Chine où douze personnes ont été condamnées à mort suite aux troubles et aux violences ethniques dans la province du Xinjiang. Bien que de sérieux actes criminels aient été commis lors des violences, nous appelons les autorités chinoises à respecter les obligations d'un procès équitable et transparent.

" Nous sommes également concernés par les condamnations aux Etats-Unis, particulièrement dans l'état de l'Ohio, où plusieurs exécutions par injections létales ont été retardées après des tentatives échouées ".
Ratification du Traité de Lisbonne

Par ailleurs, évoquant la  signature du traité de Lisbonne par le président polonais Kaczynski, le Président du Parlement européen s'est montré confiant quant à l'issue du processus de ratification : " je suis convaincu que nous trouverons une solution avec la République tchèque dans un proche avenir ".

Heure des questions à la Commission

Il a également tenu à rappeler le démarrage, cette semaine, de l'heure des questions avec le président José Manuel Barroso, mercredi à 15h00. Cette pratique qui deviendra régulière lors des sessions plénières à Strasbourg, "témoigne d'une évolution institutionnelle importante qui permettra au Parlement d'avoir une bonne relation de travail avec la Commission européenne et  qui rendra les débats les plus animés", a-t-il précisé.

Ordre du jour

Mercredi
L'amendement du groupe PPE qui visait à modifier le titre de la proposition de résolution sur "la liberté d'information en Italie et dans d'autres États membres" pour l'intituler "la liberté d'information dans l'UE" a été rejeté par l'Assemblée plénière par 231 voix contre, 195 voix pour et 9 abstentions. Source
Mise à jour le Mardi, 20 Octobre 2009 22:13